Le Staking Mutualisé : Boostez vos revenus avec cette nouvelle approche

Eric Mermod
-

Je suis en permanence à la recherche d’opportunités permettant non seulement d’avoir une exposition aux différents projets liés à la blockchain, mais également des sources de flux de trésorerie (cash-flow).

J’ai découvert un nouveau projet qui me semble intéressant, particulièrement dans le contexte de potentiel retournement des altcoins par rapport à Bitcoin.

Plusieurs demandes d’abonnés proactifs nous sont parvenues ces derniers mois concernant le « staking », soit la mise en dépôt de coins afin de participer à l’inflation de blockchains dont le mécanisme de consensus est en preuve d’enjeu (proof of stake).

Pour mémoire, nous avons dans le monde de la blockchain deux grands types de mécanismes de consensus principaux :

  • la preuve de travail (ou proof of work) où le « minage » permet de sécuriser les transactions par la consommation d’énergie
  • la preuve d’enjeu (ou proof of stake) où les acteurs mettent en jeu un certain capital afin de pouvoir sécuriser le réseau ou assurer d’autres services tels que l’anonymat

Les infrastructures blockchain ont toutes une politique monétaire adaptée à leurs objectifs, qui passe en principe par un mécanisme d’inflation prédéterminée.

Traduction : on détermine à l’avance comment on récompense ceux qui sécurisent le réseau, et cette rémunération provient de la création de nouvelles unités monétaires. La nouvelle devise est ainsi mise à disposition à travers les mineurs ou stakeurs.

J’avais déjà évoqué la question du staking dans la lettre proactive de juillet 2017 concernant Waves, et la possibilité de faire leasing de ses coins WAV, et recevoir les revenus ainsi générés.

La mutualisation du staking permet de régler trois problèmes :

  • mettre les fonds nécessaires dans un pot commun afin d’arriver au minimum requis (par exemple Dash qui nécessite 1 000 coins, soit environ 80 000 $)
  • amener les compétences techniques permettant de mettre en œuvre et gérer le nœud permettant le staking
  • mutualiser le temps nécessaire à la mise en œuvre et à la gestion du nœud en question

Jusque-là, les solutions de mutualisation étaient soit difficiles à mettre en œuvre (connaissances techniques requises, même pour le pot commun) ou ne dégageaient pas une marge suffisante (à l’instar de Waves, dont le rendement n’a pas donné de résultats explosifs).

Il manquait une solution simple permettant à l’utilisateur lambda de déléguer le staking à un tiers, avec une interface simple et un processus facilement compréhensible.

Ce contenu est disponible pour les membres d'espaceproactif.com. Abonnez-vous afin de poursuivre la lecture de cet article.