L’heure du grand pivot ? Les signaux en surveillance

Eric Mermod
-

Nous avons assisté depuis deux semaines à un tournant majeur concernant la politique monétaire américaine et internationale. Trois banques liées au monde de la technologie financière ont fait faillite aux USA. Tout ceci s’inscrit dans un contexte de perte de confiance et de bank run, soit le retrait en masse des fonds des déposants.

Il s’est agi de Silvergate, de Sillicon Valley Bank et de Signature Bank. Les trois ont vu leur solvabilité diminuer après la baisse de prix, durant 2022, de leurs actifs, principalement des obligations d’état américaines qualifiées à tort de “sans risques” (la preuve !).

Le point commun des trois institutions est toutefois bien visible : elles finançaient les opérations de projets de développement actifs dans la crypto-économie, et la trésorerie desdits projets était déposée chez elles. Par ailleurs, elles avaient adopté une politique d’accueil ouvert des clients cherchant à faire des transactions entre le monde de la devise fiduciaire et celui des cryptodevises.

Dans ce contexte, la réserve fédérale américaine a mis en place un plan d’urgence permettant aux banques concernées d’échanger les obligations d’état dépréciées au prix d’émission (soit 100 % de leur valeur). Les bons au trésor, qui auparavant avaient perdu 30 % de leur valeur nominale, sont maintenant échangés sans perte pour les banques.

Ce contenu est disponible pour les membres d'espaceproactif.com. Abonnez-vous afin de poursuivre la lecture de cet article.