Ethereum. Généralités et fondamentaux

Patrick Chalier
-

Article inspiré et traduis de l’anglais – source : https://unblock.net/complete-guide-ethereum/

Ethereum est la prochaine grande étape technologique pour l’humanité.

D’un point de vue comparatif, si Bitcoin décentralise la monnaie, Ethereum décentralise Internet.
Ethereum va tout changer : la façon dont nous échangeons de la valeur sur Internet et la manière dont nous utilisons nos ordinateurs. Cela révolutionnera le développement des applications, des communications et, finalement, de notre avenir.

D’un point de vue technique, Internet n’est rien d’autre qu’un ensemble de systèmes et de protocoles conçus pour nous interconnecter et nous permettre de partager toutes sortes d’informations. Depuis le début de l’utilisation commerciale d’Internet à la mi-1989, le système était censé être un réseau mondial comprenant de nombreux réseaux autonomes volontairement interconnectés, fonctionnant sans organe directeur central. L’humanité n’a pas vraiment suivi la vision initiale de l’Internet, et le web est devenu de plus en plus centralisé, avec de nombreux organes directeurs différents. Récemment, depuis la dernière évolution de la politique américaine, la vision de la neutralité du net a été remise en question. Pour être politiquement incorrect : c’est une tentative d’assassinat contre nos valeurs et nos libertés les plus sacrées. La censure est généralement un problème plus important qu’on ne le pense, mais naturellement nous l’apprenons quand il est trop tard.

La technologie blockchain a été introduite par Satoshi Nakamoto en 2008 par ce qui est maintenant connu sous le nom de Bitcoin. Bitcoin, est beaucoup plus qu’un simple « système de transfert de fonds pair à pair ». La blockchain est un système décentralisé que l’on peut unilatéralement rejoindre, où l’on peut contribuer à sa maintenance, en partir à sa convenance, sans aucune conséquence pour soi ou pour le système. Dans un système décentralisé, tout le monde connaît les règles de conduite prédéterminées et est libre de le rejoindre ou de s’en aller. Il n’y a pas d’organe directeur, pas de censure, pas de point central de contrôle. Cela pourrait être la mise à jour exacte dont Internet a besoin.

Ce contenu est disponible pour les membres d'espaceproactif.com. Abonnez-vous afin de poursuivre la lecture de cet article.