Une entreprise d’extraction et d’exploration de gisements de pétrole en Afrique

Eric Mermod
-

Nous commençons nos propositions d’allocations dans l’énergie fossile après plusieurs mois de baisse du prix du baril de Brent, faisant suite au choc psychologique des débuts de la guerre en Ukraine.

Nous pensons que le prix du pétrole a de grandes chances de s’apprécier durant les mois à venir, ceci pour trois raisons :

    • la demande chinoise devrait reprendre grâce à la réouverture de l’activité suite aux nouvelles mesures de confinement Covid ;

    • la réserve stratégique pétrolière américaine est au plus bas depuis 1983, et doit être à nouveau complétée ;

    • l’organisation des pays exportateurs de pétrole, dont la Russie fait partie, semble avoir adopté une politique restrictive en limitant la production.

Plus généralement, les gérants de fonds et les institutions financières occidentales traitent les investissements fossiles comme des patates chaudes dont il faut se débarrasser au profit des “énergies durables”. Malgré cette transition, qui va probablement se produire à long terme, l’humanité aura besoin de plus de pétrole, particulièrement durant les prochaines décennies :

Ce contenu est disponible pour les membres d'espaceproactif.com. Abonnez-vous afin de poursuivre la lecture de cet article.