La Devise Privative la Plus Répandue : Une Analyse Complète

Eric Mermod
-

J’avais déjà évoqué les bases des devises privatives où je traitais des différentes approches pour rendre les transactions anonymes, ainsi que la barrière à l’entrée que représente la non-visibilité des transactions par tous.

À cette occasion, j’avais identifié Cloakcoin comme une solution intermédiaire intéressante, mon opinion n’ayant pas changé depuis. L’intérêt des devises privatives est la recherche de fongibilité. Comme il n’est pas possible d’observer les transactions, il n’est par conséquent pas possible d’identifier des adresses à mettre sur liste noire, et desquelles il serait banni de recevoir des fonds.

Le revers de la médaille se présente lorsque les autorités de régulation ne parviennent pas à identifier les adresses spécifiques à prohiber, ce qui les pousse à envisager l’interdiction de l’ensemble du réseau. C’est précisément ce qui se produit actuellement, avec des cryptomonnaies privées déjà exclues des futures cartes de débit, comme c’est le cas pour TenX et Crypto.com.

Ceci étant, le jeton dont nous allons parler a vu des développements intéressants ces derniers mois, c’est pourquoi nous allons le regarder plus concrètement. Sans compter que les frais par transaction sont inférieurs à trois cents la plupart du temps.

Ce contenu est disponible pour les membres d'espaceproactif.com. Abonnez-vous afin de poursuivre la lecture de cet article.