Découvrez notre dernier achat (#7)

Patrick Chalier
-

Depuis le début de cette année nous nous concentrons sur des projets d’infrastructure. Aujourd’hui nous nous concentrons sur un projet de couche 2 sur Ethereum, qui a récemment pivoté afin de devenir une infrastructure bien plus large.

Réussir la montée en charge d’Ethereum

Pour la première fois, des frais élevés, une faible vitesse de transaction et des difficultés de mise à l’échelle sur Ethereum se sont présentés en 2017, lorsque CryptoKitties a provoqué un fort encombrement du réseau et un ralentissement significatif des échanges.

C’est à nouveau le cas actuellement. La croissance explosive de la DeFi (finance décentralisée) en février dernier, avec près de 45 milliards de dollars de valeur totale bloquée, a montré une fois de plus que la mise à l’échelle est un problème vital pour les blockchains de premier plan.

Eric : comme souvent dans le monde informatique, la résolution d’un problème intervient lorsque le problème en question est présent, et non en anticipation. Ceux qui pariaient sur une arrivée prématurée d’Ethereum 2.0 se sont mis le doigt dans l’œil, car ce sont les différents protocoles, chacun de son côté, qui tente maintenant de trouver une solution à un problème urgent, dans une logique de compétition.

Il est impossible de prédire avec précision de quelle manière la scalabilité de la chaîne d’Ethereum portera ses fruits, mais cela n’a pas empêché d’autres projets de travailler sur des solutions complémentaires. Souvent axées sur des domaines de niche tels que les jeux, la DeFi ou l’amélioration de l’interface utilisateur, ces projets sont ceux qui devraient retenir davantage l’attention que le futur remplaçant hypothétique d’Ethereum.

Ce contenu est disponible pour les membres d'espaceproactif.com. Abonnez-vous afin de poursuivre la lecture de cet article.